Perroquet et captivité incompatibles?

                                                Le perroquet et la captivité... incompatibles?

Le perroquet, malgré tous ces siècles de domestication intensive, reste un animal sauvage, il a gardé tous ses comportements naturels et n’a pas oublié le rôle qu’il doit jouer en tant que membre d’un écosystème.
Cela signifie, que pour qu’un perroquet s’épanouisse pleinement, il doit pouvoir jouer ce rôle, et donc, avoir la possibilité de satisfaire tous ses besoins. Et ils sont nombreux.
Avant de se lancer dans une adoption, il faut se demander quelles sont nos motivations pour adopter un tel animal, et jusqu’où ira t-on pour lui.
Si on souhaite un gentil compagnon apprivoisé, proche de nous, qui aimera les jeux, les caresses, exécuter des tours, parler et amuser la galerie… alors on fonce droit dans le mur! Le perroquet est bien plus que cela, avant toute chose, c’est un oiseau sauvage, qui plus est intelligent et excessivement sensible.
Pas d’anthropomorphisme, le perroquet reste un animal et fonctionne en tant que tel. Les notions de malheur, de bonheur, de liberté, de rêves, de but… n’existent pas, ils ont seulement besoin de pouvoir exprimer leurs comportements naturels pour s’épanouir complètement et ainsi remplir le rôle vers lequel ils ont évolué depuis des millions d’années.
Les aimer ne suffit pas tant les moyens qu’ils demandent sont considérables. Il faut être passionné au point de les comprendre parfaitement, d’abord en tant qu’animaux sauvages, et ensuite en tant qu’animaux de compagnie.
Vous donnerez vous les moyens de les épanouir, de leur offrir un grand espace de vol, de leur faire chercher leur nourriture, de leur proposer une alimentation variée, de leur offrir des congénères, la possibilité de former des couples, de s’exprimer, de détruire…de façon constante et quotidienne, tout ceci en tenant compte du fait que la plupart des espèces vivent plus de 20 ans ? On comprend maintenant pourquoi de nombreux oiseaux ne trouvent pas leur place au sein d’un foyer, qu’ils finissent par développer des troubles du comportement, et changer indéfiniment de famille au cours de leur vie. On se rend vite compte que la majorité des propriétaires actuels ne correspondent pas au perroquet, devenant involontairement un frein à leur épanouissement.
Développer une relation de confiance et d’amour avec un tel animal est une source infinie de joie. Cependant, sachez que ce n’est pas ce dont votre perroquet a besoin pour être heureux avec vous. Ne devenez pas égoïste, cessez cette humanisation et offrez lui la vie qu’il doit avoir en tant qu’oiseau. Un perroquet épanoui, bien dans sa tête est le meilleur compagnon qui soit !

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site